Même pas peur - 2
  

Même pas peur (2/5) : Développement durable


Même pas peur (1/5) - Introduction


Aujourd’hui, oui, nous avons peur des dérèglements :

  • Ecologiques, avec la disparition d’une grande part des animaux sauvages et de l’écosystème, avec les catastrophes nucléaires, la pollution et son impact sur notre santé.
  • Climatiques, avec le réchauffement de la terre et l’augmentation des phénomènes qui en découlent.
  • Economiques, avec l’aggravation des inégalités, les crises financières à répétition, la mainmise des grandes sociétés et de leurs lobbys sur les décisions politiques et économiques.
  • Politiques avec des tensions sociales, géopolitiques, et des violences.
Tous ces dérèglements lancent aujourd’hui sur les routes des millions de réfugiés.

Face à cela, nous redoutons notre impuissance, et celle de nos gouvernements. Nous redoutons d’offrir à nos enfants un avenir peu confortable.

Que pouvons-nous faire ?

Dans son livre « La Guérison Du Monde » Fréderic Lenoir nous parle des trois poisons qui intoxiquent l'homme : la convoitise, le découragement et la peur. À chacun de ces poisons, il oppose une solution et ainsi passe « de la convoitise à la sobriété heureuse, du découragement à l'engagement et de la peur à l'amour ».

Pour cela, les citoyens se regroupent afin de retrouver le contrôle de leur vie et apporter leur part à l’amélioration du monde.

Lien vers la vidéo "Réseau transition"

 

Cette vidéo vous rappellera certainement le film Demain qui a interpellé pas mal d’entre nous. Comment à présent passer à l’acte ?

Nous avons toutes les potentialités pour nettoyer les océans, replanter les forêts, produire une nourriture saine pour tous, produire de l’énergie renouvelable en abondance, inventer les moyens les plus simples et les plus sains pour vivre sur cette planète sans en épuiser les ressources ni en perturber les équilibres, faire en sorte que chaque être humain soit abrité, soigné, éduqué.

Alors, osons parler de sobriété heureuse, de décroissance heureuse.

Osons envisager de travailler moins; en acceptant de gagner moins; en se passant de choses inutiles.

En retournant à la bibliothèque; en adaptant notre consommation afin de limiter nos déchets, en nous prêtant des choses ; en diminuant les loyers via les colocations, ou en partageant des lieux de vie et des biens dans des habitats groupés.

Osons privilégier l’artisanat et l’achat local afin de faire vivre correctement les artisans et agriculteurs, l’achat équitable pour soutenir celles et ceux d’ailleurs; formons des groupements d’achat, favorisons les magasins créés sous forme de coopératives.

Réparons les objets via les « repair cafés » plutôt que de les jeter ; recyclons ou donnons ce qui ne nous sert plus. 

Osons retisser du lien et former des groupes d’échanges.

 

Lien vers l’histoire du colibri

Nous, Franc-Maçons, sommes aussi des colibris. Tous ensemble, nous nous reconnaissons dans des valeurs humaines. Tous ensemble nous œuvrons pour un monde plus humain, plus juste, plus solidaire.

Si nous savons que nos traditions nous poussent vers une évolution personnelle, nous pouvons aussi répondre aux peurs par des actions concrètes.

Encourageons chacune et chacun à être colibri dans sa vie en changeant ses habitudes de consommation, de déplacement, d'accueil, de loisirs...

En prenant le temps et en y prenant du plaisir…



Même pas peur (3/5) - Radicalisme

Même pas peur (4/5) - Précarité


Présenté en loge le 12/09/2017



20190422-18